Contenu principal

Message d'alerte

Bref compte-rendu de la réunion éolienne d'Essômes-sur-Marne
14 mai 2018 : Intégration sociale locale ? Mesures d'accompagnement

  • présents : 29 personnes (dont 6 promoteurs + communiquants), dont 5 opposants ou réticents. Il y avait moins de 20 Essomois, pour 2800 h).
  • cette réunion de concertation est la dernière avant l'enquête publique (cf le calendrier infra)
  • le compte-rendu de la première réunion, élaboré par APPEISA se trouve sur la page internet
  • celui de la deuxième réunion, élaboré par APPEISA se trouve sur la page internet

La réunion

Les deux communicants (ATER) présentent le réunion du jour : état du projet, calendrier, mode de fonctionnement de la soirée. Une petite présentation par ordinateur (”power point”) sert de soutien.

  • Remerciements pour la présence, remerciements pour l'activité et l'état d'esprit des participants des réunions précédentes.

site essomes picoterie 3

  • les habitations les plus proches seraient Talfournay (540 m) et des maisons de Bourbetin (environ 600 m). Mont-de-Bonneil resterait à près de 1200 m de sa plus proche éolienne.
  • présentation de quatre des montages photographiques qui se retouveront sur le dossier d'enquête (seule l'éolienne placée en zone B, serait visible depuis les remparts du château de Ch-Th ; elle sera noyée dans la vision des 7 ou 8 éoliennes existantes, visibles depuis ce lieu).
  • indication du choix de la position prévue des éoliennes : 5 éoliennes de 165 m de haut, placées respectivement sur les zones A (4) et B (1) de notre carte (fond de carte OpenSreetMap, éoliennes de Charly/Picoterie : étoiles bleues ; éoliennes d'Essômes : étoiles orangées, zone des 500 m autour des habitations) [les éoliennes de Coupru se trouvaient sur la carte montrée par GWD, même si elles ne sont pas érigées (il y a un recours sur ce projet là)]).
  • à la question d'un des participants sur le montant des aides que l'on pourrait attendre de GWP au titre des ces mesures d'accopagnement GWP ne donne qu'un ordre de grandeur : quelques centaines de k€.
  • GWP indique que les propositions devraient être dans le sens du “développement durable” de la commune, et donne un contre-exemple rencontré ailleurs (aide à la création d'une piscine communale).

 

  • un des participants demande innocemment si les promoteurs connaissent et tiennent compte du volet éolien de la charte  de la Mission Coteau, Maisons et Caves de Champagne. La réponse est plus qu'évasive : GWD a appris l'existence de la dite charte… mais considère que cela n'a pas force de loi pour contrer d'entrée de jeu son projet.
  • une des fiches du power-point rappelle les bienfaits d'un projet éolien : quantité d'électricité importante (traduite en consommation annuelle d'habitants), source de financement pour la collectivité (revenu annuel [non-indiqué], et le financement donné ponctuellement à la commune lors de la mise en route de la production [financement qui est justement l'objet des mesures d'accompagnement]).
  • avant de nous séparer en petits groupes pour réfléchir et présenter de 1 à 6 projets (à hiérarchiser) qui tiendraient au cœur des habitants de la commune, GWP indique son calendrier prévisionnel :

novembre 2018 : dépôt du dossier en préfecture ; recevabilité attendue au printemps 2019 ; instruction par les services de l'état 2019 ; enquête publique ; hiver 2019-2020 ; autorisation ; printemps 2020.

Cogitations

Nous nous sommes séparés en quatre groupe (6 personnes par groupe dont 1 des organisateurs GWP)…

Bien sûr les réflexions de chacun des groupes seront conservées par GWD… qui reste responsable de son choix final (cela ou autre chose).

  • j'ai indiqué au groupe dans lequel je m'étais incorporé que je n'avais pas l'intention de proposer quelque mesure que ce soit, puisque j'étais un opposant systématique au projet… ma venue avait pour but l'écoute et l'information (j'ai répété ce point de vue lors de la phase de mise en commun [j'aurais bien des idées mais je les conserve pour un usage critique ultérieur]).

Résultats des cogitations de chaque groupe

  • le groupe où je me trouvais a défini diverses propositions : rénovation de la salle polyvalente (dont transformation), rénovation conséquente de la salle de restauration des écoles (utilisée aussi par le centre de loisir et à diverses occasions), extension du terrain de foot, voieries diverses (dont celle de Bourbetin [que les éoliennes touchent de près]), mélioration du parvis de l'abbatiale, enterrement de réseau BT dans le centre d'Essômes…
  • ce catalogue se retrouve à peu près dans les réflexions des autres groupes : salle municipale, espace à libérer devant l'abbatiale, réaménagement de locaux communaux, amélioration de la voierie (dont des sentes et chemins bien abîmés…, cheminement et aménagement autour du projet de “voie verte”).
  • il n'y a pas eu de hierarchisation officielle lors du regroupement.


Suit un tour de table individuel :


Les organisateurs se sont de nouveau félicités de la bonne atmosphère de travail, les habitants présents (les convaincus) ont manifesté leur contentement (le but de leur acceptation des éoliennes est la disparition des centrales nucléaires).


Vie et Paysage et APPEISA se sont exprimés après la réunion auprès des organisateurs. Mécontentement à propos du “power point”, présenté par ATER, en particulier de la fiche résumant les bienfaits de l'éolien : électricité locale, évitement CO2, … comme s'il s'agissait d'un fait établi et accepté par les présents des réunions précédentes. Nous avons été mis en présence de la répétition d'un mantra.

On notera que les communicants (ATER) se refusent à employer les mots (faisant pourtant partie du vocabulaire du dossier d'enquête publique) de mesures compensatoires : le but de la réunion n'est plus de compenser des nuisances (ou ce que l'on pourrait appeler de cette façon) mais d'aider la population à accepter les projets en saupoudrant quelques aides à quelques projets municipaux.