Contenu principal

Message d'alerte

Tour en vélo en fin d’été 2017. Sur un petit territoire que le CAUE de l'Aisne demandait, il y a peu, de protéger contre une main mise de l’homme trop irréfléchie : l’Orxois.

Enfourchant le cycle à Licy-Clignon, voyage à travers bois, champs et prés…  le long des vallons et sur les plateaux : rejoindre Hautevesnes par Courchamps, Priez, Breuil, Cointicourt, Monnes, Saint-Gengoulph, Veuilly-la-Poterie, Marigny-en-orxois et Bussiares à travers les vallons du Clignon et du Ru d'Allan. A petite vitesse : quelques heures de liberté et de joie – pas tout à fait sans soucis.

Paysages humanisés par les siècles, marqués de souvenirs : vieilles pierres ici ou là, villages blottis au fond des vallons humides, sur les pentes ou aux sommets des plateaux. Quelques vieux édifices : ponts, fermes, moulins, remparts et églises ayant survécu aux batailles de la guerre 1914-1918.

Paysages violés ces dernières décennies par le fond sonore de l’aviation civile depuis, et vers, Roissy-en-France, ou même par les survols de haute altitude. Ciels striés par les traînées de condensation, signatures des réacteurs…

Paysages disparaissant des réflexions des pouvoirs publics, pressés de satisfaire les modes dites écologiques par tous les moyens, en donnant libre cours aux appétits financiers.

Les montages panoramiques suivants révèlent les caractérisques des risques actuels : l'invasion de l'éolien industriel sur tout ce petit territoire. Ces photos prises en 2017 risquent de devenir des souvenirs datés, tant sont nombreux les projets qui marquent l'Orxois et ses environs. Projets plus ou moins avancés.

 

 

ci-dessus : Sur la route de Licy-Clignon à Courchamps
       aperçu sur la vallée du Clignon – de gauche à droite : au-dessus de Bussiares, puis les pentes vers Licy-les-Moines… Courchamps
        au-dessus de Bussiares : l’horizon à protéger contre le projet de Marigny-en-Orxois/Lucy-le-Bocage.

 

 

ci-dessus : Sur la route de Courchamps à Priez
        vers l’horizon sud-ouest – de gauche à droite : Courchamps, Hautevesnes et ses éoliennes, l’Orme-Crochard
        à gauche, dans le lointain le parc éolien de Charly-sur-Marne, « densifiable » par les projets de Coupru et Essômes… et, pour cette vue par le projet de Marigny/Lucy.

 

 

ci-dessus : Sur la route de Courchamps à Priez
        vers l’horizon nord-est-sud – de gauche à droite : une éolienne du parc Priez/Courchamps, en arrière plan les éoliennes de Monnes/Neuilly-St-Front ; des éoliennes de Priez/Courchamps et l’horizon du projet Monthiers/Bonnevalyns/Sommelans

 

 

 

ci-dessus : Sur la route de Priez à Neuilly-st-Front, au-dessus de Remontvoisin
         à gauche l’horizon de Sommelans jusqu ‘au parc de Priez/Courchamps, puis celui de Hautevesnes. Suivent en remontant vers le Nord-Ouest les parcs de Chézy-en-Orxois/Saint-Gengoulph… Celui de Monnes.

 

 

 

ci-dessus : Au-dessus de Breuil, horizon vers l’est
        à gauche quelques éoliennes de Monnes/Neuilly-St-Front, la vallée du Ru d’Allan et l’horizon, projet de Monthiers/Bonnevalyns/Sommelans jusqu’aux parcs de Priez/Courchamps et Hautevesnes.

 

 

ci-dessus : Sur la route de Cointicourt à Monnes, horizon vers l’est
        à gauche quelques éoliennes de Monnes/Neuilly-St-Front, la vallée du Ru d’Allan et l’horizon, projet de Monthiers/Bonnevalyns/Sommelans jusqu’aux parcs de Priez/Courchamps et Hautevesnes. A droite des éoliennes du parc de Saint-Gengoulph/Chézy-en-Orxois.
        Le projet Monthiers…Sommelans fermerait une bonne partie de l’horizon encore libre entre Priez/Courchamps et Monnes/Neuilly.

 

 

 

ci-dessus : Sur la route de Monnes à Saint-Gengoulph, horizon vers le sud-est
        à gauche les éoliennes de Priez/Courchamps, puis celles de Hautvesnes jusqu’à Hautevesnes, Saint-Gengoulph, dans un vallon decendant vers le Clignon, les éoliennes de Saint-Gengoulph.
        Ici, les parties au sud du Clignon sont encore intactes. Projets : Gandelu, Marigny-en-Orxois/Lucy-le-Bocage.

 

  
Que deviennent donc, ici, les paysages ?
    En quelques années, la douce harmonie des collines et vallons – champs ouverts, petits bois, vallons humides, de prairies et bois – perd ses qualités d’ensemble cohérent, cadre du développement des villages.

    Que va-t-il rester ? Les paysages de courte distance, dans les fonds de vallées – protégés par les pentes et bois, par endroit. Des alignements d’éoliennes, réclamés par certains (ADEME et quelques autres) comme réserve, naturelle ? : lignes vertes du projet de "trames vertes et bleues".