Contenu principal

Message d'alerte

Priez, petite commune du sud du département de l'Aisne, au bord du Ru d'Allan, est située à proximité du parc éolien d'Hautevenes, surplombée par le parc de Priez/Courchamps vers le sud, et par celui de Monnes/Neuilly-St-Front au nord… l'horizon est/sud-est risque d'être signalé par le projet de Monthiers/Bonnevalyns/Sommelans.

Il ne reste donc pas grand chose de l'aspect campagnard de ce petit village de l'Orxois… dont le paysage désormais atteint par la destructuration, naguère crainte du CAUE de l'Aisne.

Parmi les nuisances, le fond sonore !

Comme un exemple, l'enregistrement réalisé dans un jardin d'un habitant, là où avait été placé un des sonomètres des promoteurs. A environ 700 m de deux des éoliennes (au sud et sud-est). Le samedi 26 mai 2018, à 23 h. Le vent (archives concernant Saint-Quentin) : moyen, 7 km/h ; rafales, 14 km/h. Les cartes de vent de ce jour ne révèlent pas de particularités propres à Priez

L'enregistrement était effectué en plein air : cette signature sonore se retrouve bien sûr à l'intérieur de l'habitation, fenêtres ouvertes à cette période de l'année.

On rappelera ici que le dossier d'enquête publique, ainsi que le rapport de l'Inspection des Installations Classées (Préfecture de l'Aisne, rapport 2014-1229), précisait le bridage total ou partiel des éoliennes E1 et E2 (les plus proches de Priez sont les E2 et E5) pour des catégories de vents bien supérieures aux vents du 26/05/2018 : vents  6 et 7 m/s  [soit, supérieurs à 21,6 km/h].

Dans ces mêmes documents on insiste sur le fait que le bruit des éoliennes ne présente pas de signature marquée.

L'auditeur de l'enregistrement livré ici ne peut que s'interroger sur l'absence de signature… Il est bien sûr évident que le passage des pales devant le mat est particulièrement reconnaissable.

Bruit régulier, lancinant… pénétrant les maisons, s'imposant partout dans les villages. La définition du seuil de dépassement à 35 dB(A), comparé à sa valeur antérieure (30 dB(A)), est particulièrement vicieuse. Totalement inadaptée à des atmosphères sonores rurales.