Contenu principal

Message d'alerte

L'éolienne développée au niveau industrielle est atuellement la tri-pale. Les puissances électriques nominales sont maintenant comprises entre 1,5 et 6… 7 MW ou plus.

Les parc développés sur terre tiennent — un (très petit) peu — compte du paysage et des habitations des campagnes qui les entourent. Sur le territoire du su de l'Aisne les puissances nominales vont de 2 MW à 3 MW, ou plus… atteignant des hauteurs totales de 125 m à 180 m et plus (désormais).

La machine

Schema eolienne wikiLes chiffres qui sont donnés ici concernent l'éolienne Vestas V90 (3 MW), chiffres trouvés sur le site internet du constructeur.

Le schéma simplifié ci-contre est tiré de Wikipédia.

rotor        
  diamètre vitesse de rotation nominale vitesse de rotation  
  90 m 16 tr/min 8,6 - 18 tr/min  
tour hauteur (au moyeu)      
  80 m, 105 m      

 

données opérationnelles      
  démarrage nominal (3 MW) coupure
  4 m/s 15 m/s 25 m/s
  14 km/h  54 km/h

90 km/h

 

poids        
  nacelle rotor tour (80 m) tour (105 m)
  70 t 41 t 160 t 235-285 t

 

eolienne picoterie petiteA ces données s'ajoutent les caractéristiques du socle en béton fortement armé. Ses dimensions dépendent des caractéristiques de l'éolienne qu'il supporte et de la nature du sol dans lequel la machine est implantée. A retenir un poids d'environ 1000 t. Ce socle sera (serait) laissé en place lors du démantellement, compte tenu du fait que sa surface supérieure sera recouverte d'un couche arable de 80 à 120 cm. [certaines anciennes enquêtes publiques prévoyaient aussi le démantellement du socle !]

La puissance débitée dépend du vent (cf. le tableau ci-dessus et la courbe de réponse. Au-dessus d'une certaine vitesse de vent les nécessités techniques de protection du matériel nécessitent une mise en drapeau du matériel, menant à un arrêt de la production ! D'une façon générale toutes les éoliennes ont une phase de montée en puissance (électrique) qui est proportionnelle à la puissance 3 de la vitesse (V3) et ce jusqu'à une vitesse du palier correspondant à la puissance nominale. Une éolienne qui “tourne” ne produit pas forcément à sa puissance nominale.

Cette puissance nominale est assez rarement atteinte aussi l'énergie électrique produite ne sera qu'une portion de l'énergie qu'aurait produite l'éolienne si elle avait fonctionné tout le temps à sa puissance nominale : cette portion définit le facteur de charge (cf. la fiche du glossaire). Les facteurs de charge d'une éolienne dépend de la machine et des conditions venteuses au courant de l'année. En France, le parc actuel montre un facteur de charge de 0,23-0,24. Les constructeurs et promoteurs s'efforcent de l'améliorer en choisissant des éoliennes de plus en plus hautes et en tenant compte de certaines améliorations techniques.

La machinerie (le rotor) produit d'un son de puissance élevée. Au niveau de la nacelle les constructeurs précisent des valeurs de 95 à 106 dB(A), ceci en fonction de la vitesse du vent (et de la puissance débitée par l'éolienne). Les améliorations sont lentes. A ce bruit de machine va s'ajouter le bruit aérodynamique induit par le passage de la pale devant le mât.